Ir arriba

Atrás

UNION POUR LA MEDITERRANÉE l´un de réseaux aux lesquels CMN appartient

UNION POUR LA MEDITERRANÉE l´un de réseaux aux lesquels CMN appartient

27 mar 2019

Sur l’égalité-des-genres-en-mediterranée2019

Au cœur de la stratégie régionale de l’UpM : Renforcer l’égalité des genres en Méditerranée 

  • Les représentants des pays de l’UpM et des experts de la région mettent au point un mécanisme permettant de suivre les progrès réalisés en matière de droits des femmes, d’évaluer les écarts entre les sexes et de formuler des recommandations à l’intention des décideurs.
  • L’émancipation des femmes est un domaine de travail prioritaire de l’UpM. L’organisation promeut actuellement des projets de coopération régionale concernant l’entreprenariat féminin, la santé, l’égalité des sexes, la lutte contre la violence sexiste et la prévention de l’extrémisme.
  • Une étude régionale sur le rôle des femmes et des jeunes dans la prévention de l’extrémisme violent paraîtra en avril prochain, en complément du projet intitulé « Renforcer l’engagement civique et social des femmes et des jeunes dans la prévention de la violence et de l’extrémisme ».

Barcelone, 5 mars 2019. L’Union pour la Méditerranée (UPM) s’associe pleinement à la célébration de la Journée internationale des droits des femmes avec la mise en œuvre de projets et d’initiatives dans le cadre d’un programme commun euro-méditerranéen sur l’émancipation des femmes.

Les experts des États membres de l’UpM ont récemment fait le point sur les progrès accomplis en matière de promotion de l’égalité des genres dans toutes les sphères de la société, un an après l’adoption d’une déclaration ministérielle ambitieuse (Le Caire, 2017). Le Secrétariat de l’UpM collabore étroitement avec les représentants des pays, des experts d’organisations internationales, des ONG, la société civile et d’autres acteurs concernés pour mettre au point un mécanisme régional de suivi doté d’indicateurs permettant d’évaluer et de suivre avec précision les progrès réalisés dans le domaine des droits des femmes, d’évaluer les écarts entre les sexes et de formuler des recommandations à l’intention des décideurs afin d’accroître l’impact des politiques et des initiatives nationales.

Cette approche globale et régionale inclura également les facteurs considérés comme favorables à la lutte contre la radicalisation et à l’extrémisme violent, par opposition aux seules stratégies de sécurité. Effectivement, la contribution décisive et vitale des femmes à la paix et à la sécurité est désormais reconnue au niveau international. C’est dans cette perspective que le Secrétariat de l’UpM a lancé une étude régionale sur « Le rôle des jeunes et des femmes dans la prévention de l’extrémisme violent ». L’étude sera publiée le mois prochain, complétant ainsi les travaux menés dans le cadre du projet « Renforcer l’engagement civique et social des femmes et des jeunes dans la prévention de la violence et de l’extrémisme », approuvé à l’unanimité par tous les pays de l’UpM et mis en œuvre par le British Council.

Le projet vise à soutenir, d’une part, la participation active des jeunes femmes et hommes au sein de leurs communautés locales, en particulier en renforçant leurs capacités de prévention de la violence et de l’extrémisme, et, d’autre part, à mettre en place des organisations locales, nationales et régionales de plates-formes de dialogue, d’échange de bonnes pratiques et l’organisation d’activités de mise en réseau pour les organisations de femmes et de jeunes. Le projet, d’une durée de 4 ans, impliquera la Tunisie et le Maroc dans une première phase, avec une expansion potentielle vers d’autres pays. Plus de 20 000 membres de la communauté bénéficieront des activités du projet.

Le Secrétariat de l’Union pour la Méditerranée est pleinement engagé dans la mise en œuvre d’un programme commun d’autonomisation des femmes dans la région, en promouvant un dialogue régional structuré et en soutenant des projets visant à faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes, qui reste un droit fondamental. » A déclaré Laurence Païs, Secrétaire générale adjointe aux Affaires civiles et sociales de l’UpM.

Conformément à la feuille de route pour l’action approuvée par les ministres de l’UpM des Affaires étrangères et conformément au programme de développement durable à l’horizon 2030, l’UpM souligne et soutient le rôle déterminant des femmes et leur contribution décisive au développement humain, aux sociétés inclusives, à la prospérité et à la stabilité de la région méditerranéenne. L’UpM met en œuvre cette contribution à plusieurs niveaux:

  • Plus de 50 projets avec plus de 200 000 bénéficiaires et impact régional sur le développement humain ont été officiellement lancés. 9 projets axés sur l’égalité des sexes bénéficient à plus de 50 000 femmes.
  • Chaque année, le secrétariat de l’UpM organise la conférence régionale « Women4Mediterranean » afin d’identifier, en partenariat avec les acteurs régionaux clés, des solutions spécifiques et stratégiques pour promouvoir la pleine participation des femmes à la société.
  • L’UpM fournit une plate-forme régionale pour la coopération et le dialogueentre les principales parties prenantes de la région euro-méditerranéenne afin de renforcer la coopération, les partenariats et la complémentarité entre les acteurs dans le cadre d’une approche multipartite.

https://ufmsecretariat.org/fr/egalite-des-genres-en-mediterranee2019/


CMN Office
Edificio Rector Soler
Campus Espinardo, 30071, Murcia, Spain
Región de Murcia Ministerio de Educación
© 2018 CAMPUS MARE NOSTRUM
Proyecto financiado en el marco del programa del Campus de Excelencia Internacional